EconPapers    
Economics at your fingertips  
 

LES PERSPECTIVES BUDGÉTAIRES DE LA WALLONIE DE 2014 A 2024 TENANT COMPTE DE LA 6ÈME RÉFORME DE L'ETAT

Sébastien T. S. Thonet, Valérie S. V. Schmitz, Elodie Lecuivre (), Caroline P. C. Podgornik and Robert Deschamps

Brussels Economic Review, 2014, vol. 57, issue 1-2, 141-240

Abstract: RÉSUMÉ :Dans ce texte, le CERPE analyse les perspectives budgétaires de la Région wallonne à l’horizon 2024, entenant compte de l’impact budgétaire de la 6ème réforme de l’État.Le point d’amorçage des projections correspond au budget 2014 initial. La projection des recettes et desdépenses se base ensuite sur une hypothèse d’environnement politique à décision inchangée, c’est-à-diresans aucune nouvelle décision future à caractère budgétaire. En d’autres termes, il s’agit d’unesimulation « plancher » ou en « affaires courantes », au sens où elle est basée sur l’hypothèse théoriqueselon laquelle, d’une part, il n’y a pas d’augmentation des dépenses primaires au-delà de l’inflation, hormiscelles qui découlent de décisions déjà prises ou qui évoluent selon une dynamique propre et, d’autre part, iln’y a pas de création de nouvelles recettes autres que les recettes propres actuelles. Il y a lieu de remarquerque cette hypothèse est très contraignante quant à l’évolution des dépenses et qu’elle ne correspond pas àl’observation du passé.Remarquons que les perspectives budgétaires présentées dans la partie IV de ce rapport (p.239) ont étéréalisées en intégrant les dispositions relatives à la 6ème réforme de l’État, c’est-à-dire en introduisant lesimpacts budgétaires de la 6ème réforme comme un poste de recettes et de dépenses (voir les points II.5 etIII. 4). Ces impacts ont été estimés par les équipes du CERPE et du DULBEA1, sur base de la LoiSpéciale du 6 janvier 2014 portant réforme du financement des Communautés et des Régions,élargissement de l’autonomie fiscale des Régions et financement des nouvelles compétences.Pour la réalisation de ces perspectives, nous nous sommes basés sur les paramètres macroéconomiques etdémographiques les plus récents, à savoir ceux issus du budget économique de février 2014, desPerspectives économiques 2013-2018 du Bureau fédéral du Plan (perspectives nationales publiées en mai2013 et perspectives régionales publiées en juillet 2013), et des Perspectives de Population 2013-2060 duBureau fédéral du Plan (mars 2014). Au-delà de 2018, les perspectives de long terme du Comité d’Étudesur le vieillissement sont également utilisées.La projection des recettes et des dépenses sur la période 2015-2024 entraîne les taux de croissance annuellemoyenne repris ci-après ;nous les comparons à ceux obtenus pour la période 2002-2013.

Date: 2014
Note: La 6ème Réforme de l’Etat :Modalités nouvelles de financement, transfert decompétences et impact budgétaire
References: Add references at CitEc
Citations: Track citations by RSS feed

Downloads: (external link)
https://dipot.ulb.ac.be/dspace/bitstream/2013/172778/1/ARTICLE3.pdf ARTICLE3 (application/pdf)

Related works:
This item may be available elsewhere in EconPapers: Search for items with the same title.

Export reference: BibTeX RIS (EndNote, ProCite, RefMan) HTML/Text

Persistent link: https://EconPapers.repec.org/RePEc:bxr:bxrceb:2013/172778

Ordering information: This journal article can be ordered from
http://hdl.handle.ne ... lb.ac.be:2013/172778

Access Statistics for this article

More articles in Brussels Economic Review from ULB -- Universite Libre de Bruxelles Contact information at EDIRC.
Bibliographic data for series maintained by Benoit Pauwels ().

 
Page updated 2020-05-18
Handle: RePEc:bxr:bxrceb:2013/172778