EconPapers    
Economics at your fingertips  
 

Discriminations à l’embauche des jeunes franciliens et intersectionalité du sexe et de l’origine: Les Résultats d’un testing

Pascale Petit (), Emmanuel Duguet (), Loïc Du Parquet, Yannick l’Horty () and Florent Sari ()
Additional contact information
Yannick l’Horty: Université Paris-Est, ERUDITE, CEE et TEPP (FR CNRS n°3126)

Authors registered in the RePEc Author Service: Yannick L'Horty ()

No 11-01, Documents de recherche from Centre d'Études des Politiques Économiques (EPEE), Université d'Evry Val d'Essonne

Abstract: Cette étude évalue la discrimination à l’embauche à l’encontre des jeunes en Ile-de-France à travers deux dimensions : l’effet du sexe et l’effet de l’origine (française, maghrébine, africaine subsaharienne et asiatique). Elle est réalisée sur données expérimentales de testing selon un protocole permettant d’examiner les effets croisés de ces deux dimensions, que l’on dénomme discrimination conditionnelle. On s’intéresse aux discriminations pour une profession qualifiée et en tension, les informaticiens de niveau BAC+5, pour laquelle les discriminations devraient a priori être très réduites. Pour cette profession, nous avons construit 8 profils fictifs de candidats à l’emploi similaires en tout point à l’exception de la caractéristique testée. Entre début février et début avril 2009, nous avons envoyé 2424 candidatures en réponse à 303 offres d’emploi. L’étude consiste en une exploitation statistique et économétrique des résultats de ces envois. Nous trouvons de fortes discriminations à l’embauche à la fois selon le sexe et selon l’origine. Quel que soit leur origine, les femmes ont une probabilité plus faible d’accéder à un entretien d’embauche. Quel que soit leur sexe, les français d’origine étrangère ont une probabilité plus faible d’accéder à un entretien d’embauche. Cela est vrai pour tous les profils à une exception près : les femmes d’origine asiatique. Ces dernières ont une probabilité plus forte que les autres femmes d’être invitée à un entretien d’embauche et elles ont également une probabilité plus forte que les hommes d’origine asiatique d’accéder à l’emploi. Nous proposons une interprétation qui repose sur des stéréotypes professionnels.

Keywords: genre; origine; discrimination à l’embauche; testing (search for similar items in EconPapers)
JEL-codes: C93 J16 J61 J71 (search for similar items in EconPapers)
Pages: 25 pages
Date: 2011-01
References: Add references at CitEc
Citations: View citations in EconPapers (11) Track citations by RSS feed

Downloads: (external link)
https://www.univ-evry.fr/fileadmin/mediatheque/uev ... es/Epee/wp/11-01.pdf (application/pdf)

Related works:
Working Paper: Discriminations à l’embauche des jeunes franciliens et intersectionalité du sexe et de l’origine: Les résultats d’un testing (2011) Downloads
Working Paper: DISCRIMINATIONS A L'EMBAUCHE DES JEUNES FRANCILIENS ET INTERSECTIONALITE DU SEXE ET DE L'ORIGINE: LES RESULTATS D'UN TESTING (2011) Downloads
Working Paper: Discriminations à l’embauche des jeunes franciliens et intersectionalité du sexe et de l’origine: Les résultats d’un testing (2011) Downloads
This item may be available elsewhere in EconPapers: Search for items with the same title.

Export reference: BibTeX RIS (EndNote, ProCite, RefMan) HTML/Text

Persistent link: https://EconPapers.repec.org/RePEc:eve:wpaper:11-01

Access Statistics for this paper

More papers in Documents de recherche from Centre d'Études des Politiques Économiques (EPEE), Université d'Evry Val d'Essonne Contact information at EDIRC.
Bibliographic data for series maintained by Samuel Nosel ().

 
Page updated 2021-11-30
Handle: RePEc:eve:wpaper:11-01