EconPapers    
Economics at your fingertips  
 

French apples exports and cold processing against the Mediterranean fruit fly: is it possible to escape the USDA standard on which all international protocols are based?

Les exportations françaises de pommes et le traitement en froid contre la mouche méditerranéenne: est-il possible de s’affranchir de la norme de l’USDA sur laquelle s’adossent tous les protocoles internationaux?

Pasquale Lubello (), Vincent Mathieu-Hurtiger and Jean-Marie Codron ()
Additional contact information
Pasquale Lubello: UMR MOISA - Marchés, Organisations, Institutions et Stratégies d'Acteurs - Montpellier SupAgro - Institut national d’études supérieures agronomiques de Montpellier - Institut Agro - Institut national d'enseignement supérieur pour l'agriculture, l'alimentation et l'environnement - CIHEAM-IAMM - Centre International de Hautes Etudes Agronomiques Méditerranéennes - Institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier - CIHEAM - Centre International de Hautes Études Agronomiques Méditerranéennes - INRA - Institut National de la Recherche Agronomique - Cirad - Centre de Coopération Internationale en Recherche Agronomique pour le Développement - Montpellier SupAgro - Centre international d'études supérieures en sciences agronomiques, Montpellier SupAgro - Institut national d’études supérieures agronomiques de Montpellier - Institut Agro - Institut national d'enseignement supérieur pour l'agriculture, l'alimentation et l'environnement
Vincent Mathieu-Hurtiger: CTIFL - Centre Technique Interprofessionnel des Fruits et Légumes

Post-Print from HAL

Abstract: Les vergers de pommiers français sont affectés par la présence endémique d'un insecte ravageur usuellement appelé mouche méditerranéenne des fruits (Ceratitis capitata). Originaire d'Afrique tropicale, cet insecte est considérée par l'Organisation Européenne de la Protection des Plantes (OEPP) comme l'un des organismes de quarantaine (OQ) les plus limitants pour les exportations de la région. En effet, pour faire face au risque de contamination, les pays importateurs exempts de ce nuisible, s'en protègent interdisant les importations ou en imposant des contraintes phytosanitaires visant à éviter l'introduction de ces parasites indésirables dans le pays de destination. Seul « le traitement au froid en transit » est actuellement mis en oeuvre pour répondre à cette contrainte. Une pratique coûteuse, qui pousse les opérateurs français à s'interroger sur l'opportunité de développer des pratiques alternatives et de les soumettre à l'analyse de leurs partenaires commerciaux.

Date: 2018-11-30
Note: View the original document on HAL open archive server: https://hal.inrae.fr/hal-02790070
References: Add references at CitEc
Citations: Track citations by RSS feed

Published in 2018

Downloads: (external link)
https://hal.inrae.fr/hal-02790070/document (application/pdf)

Related works:
This item may be available elsewhere in EconPapers: Search for items with the same title.

Export reference: BibTeX RIS (EndNote, ProCite, RefMan) HTML/Text

Persistent link: https://EconPapers.repec.org/RePEc:hal:journl:hal-02790070

Access Statistics for this paper

More papers in Post-Print from HAL
Bibliographic data for series maintained by CCSD ().

 
Page updated 2021-04-12
Handle: RePEc:hal:journl:hal-02790070