EconPapers    
Economics at your fingertips  
 

Sociologues et économistes face à la demande de savoirs. Participation et contournements

Maryse Bresson (), Jean Cartier-Bresson () and Monique Hirschhorn ()
Additional contact information
Maryse Bresson: PRINTEMPS - Professions, institutions, temporalités - UVSQ - Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines - CNRS - Centre National de la Recherche Scientifique
Jean Cartier-Bresson: Cemotev - Centre d'études sur la mondialisation, les conflits, les territoires et les vulnérabilités - UVSQ - Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines
Monique Hirschhorn: CERLIS - UMR 8070 - Centre de recherche sur les liens sociaux - Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3 - CNRS - Centre National de la Recherche Scientifique - UPCité - Université Paris Cité

Post-Print from HAL

Abstract: Ce livre porte sur la production de savoirs en sciences sociales : il vise à éclairer la relation complexe entre les chercheurs académiques et la demande de savoirs émanant de divers acteurs, politiques, économiques, médiatiques…, ainsi que les conséquences de cette relation sur leur démarche et les résultats de leur recherche. Aboutissement d'un projet de recherche « Émergence » de la Maison des Sciences de l'Homme Paris-Saclay, cet ouvrage s'inscrit dans la continuité d'un autre, consacré à la vulnérabilité, qui soulevait, entre autres, le problème de l'efficacité des politiques publiques lorsqu'elles s'efforcent de répondre aux diverses crises et fragilités socio-économiques ou environnementales (Bresson Maryse, Geronimi Vincent & Pottier Nathalie (dir.), 2013. La Vulnérabilité, questions de recherche en sciences sociales, Fribourg, Academic Press Fribourg), et posait la question des savoirs qui peuvent éclairer leur action. Il élargit le questionnement en prenant en compte, à côté de la demande de savoirs des pouvoirs publics, celle du secteur privé, des associations, des groupes constitués, des citoyens et celle qui émane des chercheurs eux-mêmes. La tension qu'exerce cette demande multiforme est au cœur de la réflexion menée ici par des économistes et des sociologues de différents pays, avec pour fil conducteur l'idée que l'activité de recherche ne peut se réduire à l'expérience de contraintes (politiques, socioéconomiques, institutionnelles) insurmontables : réflexion riche car croisée entre des disciplines qui ne s'associent que rarement sur la recherche. De ce dialogue ouvert entre sociologues et économistes il ressort alors que, même lorsque la production de savoirs est strictement encadrée par des règles diverses, il reste toujours aux chercheurs la possibilité de s'interroger sur la marge de liberté dont ils disposent, d'en tirer les conséquences, et de développer des techniques de contournement. Par ailleurs, la demande peut être aussi celle d'utilisateurs directement intéressés aux problématiques traitées – décideurs, praticiens, ayant besoin de savoir orienté vers l'action (Policy oriented) ou citoyens cherchant les informations. Et il s'agit alors, pour les chercheurs, d'inventer des pratiques de recherche qui tiennent compte de ces logiques d'action. C'est donc un des intérêts du livre que de repenser ce que signifie l'autonomie des chercheurs, en tenant compte à la fois du renouvellement des contraintes et des formes d'encadrement d'une part, des savoirs co-construits et des libertés d'expérimenter d'autre part, et d'explorer comment ils peuvent « résister » aux injonctions et aux contrôles, mettant en place quelques ruses individuelles ou collectives pour protéger leur autonomie au travail. Au-delà, se pose la question déontologique de savoir si la recherche en sciences sociales peut répondre à la demande qui lui est adressée tout en contribuant, non au pouvoir des institutions et des idéologies dominantes, mais aux processus d'émancipations individuelles et collectives, au développement de la démocratie. Une question toujours ouverte, car elle est, in fine, au cœur même de la définition des sciences sociales et de leur importance dans la dynamique des sociétés.

Keywords: sociologues; économistes; savoirs; demande sociale; participation (search for similar items in EconPapers)
Date: 2019-11-25
New Economics Papers: this item is included in nep-hme, nep-hpe and nep-isf
Note: View the original document on HAL open archive server: https://rnmsh.hal.science/hal-03257141
References: View complete reference list from CitEc
Citations:

Published in "Action collective et action publique" & "Ce que la demande sociale fait aux sciences sociales", 4, MSH Paris-Saclay Éditions, pp.296, 2019, Actes, 978-2-490369-03-4

Downloads: (external link)
https://rnmsh.hal.science/hal-03257141/document (application/pdf)

Related works:
This item may be available elsewhere in EconPapers: Search for items with the same title.

Export reference: BibTeX RIS (EndNote, ProCite, RefMan) HTML/Text

Persistent link: https://EconPapers.repec.org/RePEc:hal:journl:hal-03257141

Access Statistics for this paper

More papers in Post-Print from HAL
Bibliographic data for series maintained by CCSD ().

 
Page updated 2024-03-28
Handle: RePEc:hal:journl:hal-03257141