EconPapers    
Economics at your fingertips  
 

Les études hédoniques soutiennent-elles une valeur verte élevée dans le bâtiment ? Une réponse par la méta-analyse

Florian Fizaine, Pierre Voye () and Catherine Baumont ()
Additional contact information
Pierre Voye: LEDi - Laboratoire d'Economie de Dijon [Dijon] - UB - Université de Bourgogne - UBFC - Université Bourgogne Franche-Comté [COMUE]
Catherine Baumont: LEDi - Laboratoire d'Economie de Dijon - UB - Université de Bourgogne - CNRS - Centre National de la Recherche Scientifique

Post-Print from HAL

Abstract: La place majeure occupée par le secteur du bâtiment dans la consommation d'énergie (40%) et les émissions de gaz à effet de serre (1/3 des émissions) explique le développement du débat scientifique axé sur la réduction de l'impact environnemental du bâtit et sur ses leviers. Ces dernières années ont notamment vu croitre une littérature considérable relative à la disposition à payer du public pour les bâtiments « verts » labélisés par des écolabels, cette « valeur verte » étant estimée dans la grande majorité des études via des modèles hédoniques. Dans cet article, nous proposons d'offrir une synthèse de ces résultats dans le cadre d'une méta-analyse portant sur plus d'une cinquantaine d'études à travers le monde. Deux résultats sont produits. Grâce à un modèle à effets aléatoires multi-niveaux et une régression MCO pondérée robuste au regroupement, nous fournissons tout d'abord une estimation moyenne ainsi qu'un intervalle de confiance du premium de prix concédé par les agents économiques (prix de vente) pour accéder à un bâtiment vert. Cette estimation nous permet de corroborer l'intérêt et la pertinence économique de l'investissement dans la rénovation du bâtiment. Toutefois, un important biais de publication semble affecter cette thématique et sa correction amène à une division par deux de la valeur verte immobilière (de 8 à 4 %). Ensuite, nous analysons les facteurs susceptibles d'être à la source de la dispersion des résultats via une méta-régression basée sur différents modérateurs (type de publication, période d'analyse et zone géographique de l'échantillon, technique économétrique employée…). Divers tests statistiques et méthodes alternatives de sélection sont également réalisés pour étayer la robustesse de ces résultats. Nous terminons par un certain nombre de recommandations à destination des recherches futures permettant une meilleure comparabilité des résultats ainsi que par des suggestions aptes à éclairer l'efficacité des politiques publiques visant la soutenabilité du secteur du bâtiment.

Keywords: labels; certification; efficacité énergétique; bâtiment; modèle hédonique; Méta-analyse (search for similar items in EconPapers)
New Economics Papers: this item is included in nep-ene and nep-env
Date: 2018
Note: View the original document on HAL open archive server: https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01957447
References: View references in EconPapers View complete reference list from CitEc
Citations: Track citations by RSS feed

Published in Revue d'Economie Politique, Dalloz, A paraître

Downloads: (external link)
https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01957447/document (application/pdf)

Related works:
This item may be available elsewhere in EconPapers: Search for items with the same title.

Export reference: BibTeX RIS (EndNote, ProCite, RefMan) HTML/Text

Persistent link: https://EconPapers.repec.org/RePEc:hal:journl:halshs-01957447

Access Statistics for this paper

More papers in Post-Print from HAL
Bibliographic data for series maintained by CCSD ().

 
Page updated 2019-04-19
Handle: RePEc:hal:journl:halshs-01957447