EconPapers    
Economics at your fingertips  
 

Analyse historique des PSE à Madagascar: entre continuité et rupture

Fano Andriamahefazafy, Cécile Bidaud, Louison Cahen-Fourot, Philippe Méral (), Georges Serpantié () and Aurélie Toillier ()
Additional contact information
Fano Andriamahefazafy: Faculté des Sciences et C3EDM - Université d'Antananarivo
Cécile Bidaud: IHEID - Institut de hautes études internationales et du développement - University of Geneva [Switzerland], IRD - Institut de Recherche pour le Développement
Philippe Méral: GRED - Gouvernance, Risque, Environnement, Développement - UPVM - Université Paul-Valéry - Montpellier 3 - IRD [France-Sud] - Institut de Recherche pour le Développement - Montpellier SupAgro - Institut national d’études supérieures agronomiques de Montpellier
Georges Serpantié: GRED - Gouvernance, Risque, Environnement, Développement - UPVM - Université Paul-Valéry - Montpellier 3 - IRD [France-Sud] - Institut de Recherche pour le Développement - Montpellier SupAgro - Institut national d’études supérieures agronomiques de Montpellier
Aurélie Toillier: UMR Innovation - Innovation et Développement dans l'Agriculture et l'Agro-alimentaire - Cirad - Centre de Coopération Internationale en Recherche Agronomique pour le Développement - INRA - Institut National de la Recherche Agronomique - Montpellier SupAgro - Institut national d’études supérieures agronomiques de Montpellier

Working Papers from HAL

Abstract: Cet article propose une analyse de l'émergence et de l'opérationnalisation des PSE à Madagascar à partir d'une approche par la dépendance de sentier. Ces dispositifs dépendent grandement de la manière dont les institutions existantes vont interpréter, intégrer et elles-mêmes évoluer pour prendre en compte cette innovation. L'analyse historique de la politique environnementale malgache montre que les différents acteurs, au premier rang desquels les bailleurs de fonds, ont progressivement orienté cette politique vers la promotion des PSE et que L'innovation institutionnelle que constitue l'émergence des PSE, semble plus incrémentale qu'en rupture, s'inscrivant dans un cadre favorable aux instruments de marché. Au niveau national, la dépendance au sentier est largement favorable à la mise en œuvre des PSE à Madagascar. Le cadre politique, i.e. la planification environnementale, s'est inscrite dès 2001 dans la recherche de financement durable pour pérenniser les actions environnementales au-delà du plan. Au niveau local, l'analyse de quatre dispositifs PSE Eau montre que les zones d'intervention ainsi que les acteurs sont souvent les mêmes pour les PSE analysés que dans les projets les précédant. Dans de nombreux cas, les PSE eau semblent souvent une simple « requalification » de projets antérieurs en rupture de financements. Lien: http://www.serena-anr.org/PDF/ANDRIAMAHEFAZAFY_WP2011_04.PDF

Keywords: Madagascar; économie écologique; Paiements pour services environnementaux; services écosystémiques (search for similar items in EconPapers)
Date: 2011
Note: View the original document on HAL open archive server: https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01373248
References: Add references at CitEc
Citations: Track citations by RSS feed

There are no downloads for this item, see the EconPapers FAQ for hints about obtaining it.

Related works:
This item may be available elsewhere in EconPapers: Search for items with the same title.

Export reference: BibTeX RIS (EndNote, ProCite, RefMan) HTML/Text

Persistent link: https://EconPapers.repec.org/RePEc:hal:wpaper:hal-01373248

Access Statistics for this paper

More papers in Working Papers from HAL
Bibliographic data for series maintained by CCSD ().

 
Page updated 2022-01-24
Handle: RePEc:hal:wpaper:hal-01373248