EconPapers    
Economics at your fingertips  
 

De la crise au miracle?

Alexander Herzog-Stein (), Fabian Lindner (), Simon Sturn and Till van Treeck

No 56f-2010, IMK Report from IMK at the Hans Boeckler Foundation, Macroeconomic Policy Institute

Abstract: En dépit de la plus grave crise économique que le pays a connue depuis la seconde guerre mondiale, l'emploi n'a pas reculé en Allemagne. Au contraire : alors que l'emploi a fortement régressé dans de nombreux autres pays, il a légèrement progressé en Allemagne. Ce " miracle " s'explique par la réduction du temps de travail par habitant et la rétention d'effectifs (" flexibilité interne "). La réduction du temps de travail a permis de sauvegarder environ 1,1 million d'emplois, tandis que la rétention d'effectifs, en contrepartie d'une baisse de la productivité horaire, en a préservé quelque 2 millions. La diminution rapide et ciblée du nombre d'heures travaillées pendant la récession a été réalisée à l'aide du chômage partiel, des comptes d'épargne temps et des possibilités de réduction du temps de travail au niveau de l'entreprise. Les réformes du marché du travail de la dernière décennie ne sauraient expliquer les bonnes performances de l'Allemagne en matière d'emploi pendant la Grande récession. En effet, l'objectif de ces réformes était de renforcer la flexibilité externe, par exemple au moyen du travail intérimaire. Mais globalement, la déréglementation du marché allemand de l'emploi et la modération salariale qu'elle a renforcée n'ont pas non plus favorisé l'emploi lors de la reprise qui a précédé la Grande récession. Au cours de la phase de reprise 2005-2008, l'emploi, malgré les réformes, ne s'est pas particulièrement développé en comparaison internationale ; et lors de la récession de 2001 à 2005, la modération salariale a fortement entravé les créations d'emplois. La modération salariale allemande a en outre entraîné des déséquilibres dans la zone euro.

Date: 2010
References: Add references at CitEc
Citations: Track citations by RSS feed

Downloads: (external link)
http://www.boeckler.de/pdf/p_imk_report_56f_2010.pdf (application/pdf)
Our link check indicates that this URL is bad, the error code is: 404 Not Found (http://www.boeckler.de/pdf/p_imk_report_56f_2010.pdf [301 Moved Permanently]--> https://www.boeckler.de/pdf/p_imk_report_56f_2010.pdf [302 Found]--> http://www.boeckler.de/404.html [301 Moved Permanently]--> https://www.boeckler.de/404.html)

Related works:
This item may be available elsewhere in EconPapers: Search for items with the same title.

Export reference: BibTeX RIS (EndNote, ProCite, RefMan) HTML/Text

Persistent link: https://EconPapers.repec.org/RePEc:imk:report:56f-2010

Access Statistics for this paper

More papers in IMK Report from IMK at the Hans Boeckler Foundation, Macroeconomic Policy Institute Contact information at EDIRC.
Bibliographic data for series maintained by Sabine Nemitz ().

 
Page updated 2019-11-12
Handle: RePEc:imk:report:56f-2010