EconPapers    
Economics at your fingertips  
 

Enhancing Economic Flexibility: What Is in It for Workers?

Boris Cournède (), Oliver Denk, Paula Garda and Peter Hoeller

No 19, OECD Economic Policy Papers from OECD Publishing

Abstract: Reforms that boost growth by enhancing economic flexibility often meet strong opposition related to concerns that they may imply adverse consequences for categories of workers. This study investigates how making product or labour market regulation more flexible changes workers’ risks of moving out of employment and jobless people’s chances of becoming employed. To do so, it employs specially harmonised micro-level data covering individual workers in 26 OECD countries. The micro-econometric regressions reveal that labour market reforms do not uniformly influence transitions in and out of employment but that their effects vary depending on institutions and other policy settings. For instance, making employment protection of regular contracts more flexible is associated with more transitions into employment in countries that have above-average activation programmes. As for product market reforms, they are found to boost transitions into employment, especially for women, and to have no systematic effect on exits, so that overall they tend to boost aggregate employment, in line with earlier evidence. The micro-data show that workers with low earnings potential, who, already before reforms, experience much higher transition rates in and out of employment than other groups, face particularly strong increases in employment churn when product market regulations become more flexible. Additional micro-econometric analysis focusing on sectors subject to specific product market regulation (energy, transport, communication) reveals that workers employed in tightly regulated sectors typically earn more than their peers with similar characteristics working elsewhere. Taken together, the findings can help enhance reform design, in particular by highlighting the benefits of (a) policy packages drawing on complementarities between product and labour market reforms, (b) active labour market programmes that effectively support more vulnerable workers and (c) broad reforms over narrow compensation schemes.

Flexibilité économique : Que faut-il en attendre pour les travailleurs ? Les réformes qui visent à stimuler la croissance en misant sur une plus grande flexibilité de l’économie rencontrent souvent une forte opposition en raison des retombées négatives qu’elles font craindre pour certaines catégories de travailleurs. Cette étude explore les incidences qu’un assouplissement de la réglementation du marché du travail ou du marché des produits peut avoir sur le risque de perdre son emploi pour ceux qui en ont un et sur les chances de trouver un emploi pour ceux qui n’en ont pas. Pour cela, les auteurs utilisent des microdonnées individuelles spécialement harmonisées portant sur 26 pays de l’OCDE. Les régressions microéconométriques montrent que les réformes du marché du travail n’ont pas toute la même incidence sur les transitions professionnelles, mais que leurs effets varient en fonction du cadre institutionnel et d’autres paramètres de l’action gouvernementale. Par exemple, une protection plus souple des contrats à durée indéterminée va de pair avec une hausse des transitions vers l’emploi dans les pays où les programmes d’activation sont plus développés que la moyenne. Quant aux réformes du marché des produits, on constate qu’elles favorisent les transitions vers l’emploi, surtout chez les femmes, et qu’elles n’ont pas d’effet systématique sur les sorties, ce qui confirme leur aptitude à doper l’emploi global, comme d’autres travaux l’ont déjà démontré. Les microdonnées montrent que les travailleurs à faible potentiel de gains qui connaissent déjà, avant les réformes, des changements de situation beaucoup plus fréquents que les autres catégories sur le marché du travail, sont exposés à une hausse particulièrement forte de leur taux de rotation lorsque la réglementation du marché des produits s’assouplit. Une autre analyse micro-économétrique centrée sur les secteurs faisant l’objet de réglementations spécifiques (énergie, transports, communications) révèle que les travailleurs des secteurs strictement réglementés sont généralement mieux payés, à caractéristiques égales, que les travailleurs des autres secteurs. Considérés dans leur ensemble, les résultats de l’étude peuvent aider à améliorer la conception des réformes en soulignant notamment les avantages que présentent a) des mesures axées sur la complémentarité entre les réformes du marché des produits et du marché du travail, b) des programmes actifs du marché du travail efficaces pour venir en aide aux travailleurs les plus vulnérables, et c) des réformes de grande envergure plutôt que des systèmes de compensation limités à certains secteurs.

Keywords: employment projection legislation; labour market; marché du travail; micro data; product market regulation; structural reform (search for similar items in EconPapers)
JEL-codes: D04 J08 J63 (search for similar items in EconPapers)
Date: 2016-12-15
New Economics Papers: this item is included in nep-lab
References: Add references at CitEc
Citations: Track citations by RSS feed

Downloads: (external link)
https://doi.org/10.1787/b8558a5b-en (text/html)

Related works:
This item may be available elsewhere in EconPapers: Search for items with the same title.

Export reference: BibTeX RIS (EndNote, ProCite, RefMan) HTML/Text

Persistent link: https://EconPapers.repec.org/RePEc:oec:ecoaab:19-en

Access Statistics for this paper

More papers in OECD Economic Policy Papers from OECD Publishing Contact information at EDIRC.
Bibliographic data for series maintained by ().

 
Page updated 2021-02-28
Handle: RePEc:oec:ecoaab:19-en