EconPapers    
Economics at your fingertips  
 

Politiques monétaires: la marche à suivre

Elena Stancanelli, Valérie Chauvin (), Guillaume Chevillon, Odile Chagny, Hélène Baudchon, Gaël Dupont, Catherine Mathieu (), Christine Rifflart, Danielle Schweisguth, Hervé Péléraux, Mathieu Plane, Xavier Timbeau (), Eric Heyer (), Matthieu Lemoine (), Paola Veroni, Amel Falah and Sabine Le Bayon
Additional contact information
Elena Stancanelli: Théorie économique, modélisation et applications
Guillaume Chevillon: Centre de Recherche en Économie et Statistique (GENES)
Odile Chagny: Centre Etudes & Prospective (Groupe Alpha)
Hélène Baudchon: BNP Paribas
Christine Rifflart: Observatoire français des conjonctures économiques
Danielle Schweisguth: Observatoire français des conjonctures économiques
Hervé Péléraux: Observatoire français des conjonctures économiques
Paola Veroni: Observatoire français des conjonctures économiques
Sabine Le Bayon: Observatoire français des conjonctures économiques

Sciences Po publications from Sciences Po

Abstract: Le principal changement dans la politique monétaire au cours des six derniers mois est le resserrement des taux directeurs américains, marquant la fin d’une longue période d’attentisme. Préparés à l’avance, les marchés obligataires ont bien réagi à ce changement. Cependant, la politique monétaire est à présent rendue délicate par la flambée des prix du pétrole. Celle-ci appellerait plutôt à une hausse des taux, peu souhaitable quand les ménages sont fortement endettés et le boom immobilier susceptible de se retourner violemment. La Réserve fédérale et la Banque centrale européenne (BCE) semblent avoir décidé de privilégier la voie de la croissance, tout en restant vigilantes à toute information venant remettre en cause leur diagnostic d’une accélération temporaire de l’inflation. La Banque d’Angleterre a moins de souci à se faire quant au risque inflationniste et reste focalisée sur le dégonflement de la bulle immobilière. Pour la Banque du Japon, toute source d’inflation est la bienvenue. Le scénario central retenu est celui d’une hausse du taux directeur de la Réserve fédérale d’au minimum 125 points de base, étalée sur toute la période de prévision ; d’une hausse du taux directeur de la Banque d’Angleterre d’au maximum 50 points de base d’ici le premier trimestre 2005, puis d’une stabilisation ; d’une hausse du taux directeur de la BCE de 25 points de base en début d’année prochaine ; et d’une absence de changement de la politique monétaire japonaise.

Keywords: Politique monétaire; Réserve fédérale; Banque centrale européenne (search for similar items in EconPapers)
Date: 2004-10
References: Add references at CitEc
Citations: Track citations by RSS feed

Published in Revue de l'OFCE, 2004, pp.163-178

Downloads: (external link)
https://spire.sciencespo.fr/hdl:/2441/2401/resourc ... -marche-a-suivre.pdf (application/pdf)

Related works:
Working Paper: Politiques monétaires: la marche à suivre (2004) Downloads
This item may be available elsewhere in EconPapers: Search for items with the same title.

Export reference: BibTeX RIS (EndNote, ProCite, RefMan) HTML/Text

Persistent link: https://EconPapers.repec.org/RePEc:spo:wpmain:info:hdl:2441/2401

Access Statistics for this paper

More papers in Sciences Po publications from Sciences Po Contact information at EDIRC.
Bibliographic data for series maintained by Spire @ Sciences Po Library ().

 
Page updated 2019-07-14
Handle: RePEc:spo:wpmain:info:hdl:2441/2401